Is this your street address?

    Card

    ···· ···· ···· 4242
    Test card

    05/18

    Card

    Use a different card?

    Card

    pp paypal

    or pay with

    We do not keep any of your sensitive credit card information on file with us unless you ask us to after this purchase is complete.

    or pay with

    Please confirm your location:
    Your card will be charged .

    Thank you!

      Gumroad Library

      Download from the App Store or text yourself a link to the app

      Download from the App Store or text yourself a link to the app

      Send SMS
      Nevermind

      €16.70

        RFCDP - 9

        RFCDP - 9

        Le neuvième numéro de la Revue Française de Criminologie et de Droit Pénal est paru au mois d’octobre 2017. Il contient les contributions suivantes :

        - Une technologie de surveillance pour prendre en charge les criminels violents dans la communauté et pour réduire la surpopulation carcérale, par Maurice cusson et jonathan james

        - Une horrible histoire, par Theodore Dalrymple

        - Le risque pénal en matière d’embauche des collaborateurs parlementaires, par Pascal Moreau

        - Organisations criminelles : regarder la menace en face, par Charles Rouvier

        - Vingt-cinq ans après : l’impact des lois « anti-yakuzas » sur le crime organisé au Japon, par Eric Meynard

        Fidèle à sa vocation interdisciplinaire, la Revue Française de Criminologie et de Droit Pénal réunit une nouvelle fois pour son neuvième numéro des contributions variées émanant de théoriciens et de praticiens du droit pénal et de la criminologie.

        Maurice Cusson et Jonathan James nous expliquent comment des individus ayant perpétré un crime violent dans le passé et présentant un risque modéré pourraient vivre en milieu ouvert tout en étant contrôlés de manière à ne pas menacer la sécurité des personnes.

        Theodore Dalrymple nous raconte comment Frederick et Rosemary West tuèrent au moins une douzaine de jeunes femmes entre 1967 et 1987 sans jamais être inquiétés par les autorités anglaises.

        Pascal Moreau nous explique pourquoi l’embauche de collaborateurs familiaux par les parlementaires comporte un risque pénal particulièrement élevé, dans un environnement où l’interprétation du droit peut être équivoque, et comment il serait possible de diminuer ce risque.

        Charles Rouvier nous parle des organisations criminelles et nous explique pourquoi le crime organisé est la forme de criminalité la plus dangereuse qui soit, et pourquoi la France est actuellement mal armée pour y faire face.

        Enfin Eric Meynard examine comment le Japon a lutté contre le phénomène des Yakuza, et quel fut l’impact de l’arsenal répressif mis en place à partir de 1991 sur le crime organisé japonais.

        Vous pouvez vous procurer la version numérique du numéro neuf de la RFCDP en suivant ce lien :

        Vous pouvez également commander sa version papier en renvoyant le bon de commande disponible sur le site de la revue : http://www.rfcdp.fr/commande

        Sorry, this item is not available in your location.
        Sold out, please go back and pick another option.

        You have purchased this product previously. You can buy it again by clicking the button above.

        • Size 611 KB
        • Length 96 pages

        Card

        ···· ···· ···· 4242
        Test card

        05/18

        Card

        Use a different card?

        Card

        pp paypal

        or pay with

        We do not keep any of your sensitive credit card information on file with us unless you ask us to after this purchase is complete.

        or pay with

        Please confirm your location:
        Your card will be charged US$19.08.

        Your rental will be available for 30 days. Once started, you’ll have 72 hours to watch it as much as you’d like!

        Thank you!

          Gumroad Library

          Download from the App Store or text yourself a link to the app

          Download from the App Store or text yourself a link to the app

          Send SMS
          Nevermind